HomePrésentationHistorique

Historique

Sitomap-bantiment-minLe SITOMAP est créé en septembre 1968 avec pour mission la collecte des déchets et leur traitement pour 32 communes du Pithiverais. Le territoire du SITOMAP s’est étendu jusqu’en 2001 pour atteindre 97 communes.

Lors de la création du syndicat les élus s’interrogent déjà sur les moyens d’éliminer les déchets : incinération, fermentation ?
L’incinération étant réservée aux grandes agglomérations, le choix se porte sur la fermentation  lente (un compostage à grande échelle).

annee-1969C’est en juillet 1969 que les entreprises pour la collecte et l’élimination des déchets sont choisies.
La collecte est confiée à l’entreprise Bonlieu. Seuls les déchets ménagers sont collectés. La séparation des déchets que nous connaissons aujourd’hui n’existe pas, les réflexes de consommations n’étant pas les mêmes.
Le traitement des déchets et la construction de l’usine est confiée à l’entreprise Degremont. L’usine construite a pour finalité la fabrication de compost. L’élimination se fait donc par fermentation. Néanmoins un petit four existe, certains déchets pourront être incinérés si nécessaire (déchets non fermentescibles…).
La collecte et le traitement des déchets débutent en 1971.

En 1982, les élannee-1982us du SITOMAP décident d’incinérer la totalité des déchets et construisent une usine d’incinération, mise en service en 1985, qui fournit de la vapeur d’eau chaude à la malterie de Pithiviers.
C’est le début d’un partenariat qui existe encore aujourd’hui, des canalisations entre les 2 usines permettent cet échange.

La collecte des déchets s’organise différemment entre le porte à porte, les déchèteries, l’apport volontaire du verre et les encombrants.

annee-2000En 2000, une nouvelle étape est franchie avec la mise en place du Tri sélectif. L’ensemble des foyers du SITOMAP sont dotés d’une poubelle à couvercle jaune dont les déchets sont acheminés vers le Centre de Tri de Pithiviers nouvellement construit.

annee-2003En 2003, le SITOMAP sous l’impulsion de ses élus décide de s’associer à deux autres syndicats (le SICTRM de la Vallée-du-Loing et le SIRTOMRA d’Artenay) pour la construction d’une nouvelle usine d’incinération. Un syndicat de traitement est créé, Beauce Gâtinais Valorisation, auquel les syndicats confient le traitement des déchets (tri et incinération). Un investissement de 60 Millions d’euros finance la construction du site Bégéval. La nouvelle usine d’incinération est mise en service en 2008, elle produit de la chaleur pour le réseau de la malterie mais également de l’électricité.

L'ancienne usine d'incinération de Bégéval:

Begeval-ancienne-photo

 

Une création: Pagedemarque - ©2014